11ème Festival
du cinéma européen en Essonne
du 9 au 24 octobre 2009

À BOUT DE SOUFFLE ? CERTAINEMENT PAS !

Revoir des films aujourd'hui nous fait mesurer combien le Cinéma s'est transformé. Essayons d'imaginer comment une oeuvre comme À bout de souffle dont nous célébrons le 50e anniversaire, serait accueillie aujourd'hui? Aucune nostalgie cependant.
L'an passé, nous évoquions l'idée d'un festival comme lieu de transmission. N'est-ce pas là, profondément notre motivation ?
Le critique, Serge Daney, inventa un joli terme à propos du rôle de critique : Un passeur. Voilà peut être une balise de plus nous permettant de tracer les contours de ce qu'un festival est et se doit d'être ?
Comment accompagner, commenter les transformations à venir ? Comment ne pas laisser le discours technologique faireécran aux expériences artistiques ? Comment offrir des espaces, des lieux de diffusion, d'exposition mais aussi de dialogues entre les artistes et le public ? Comment permettre les rencontres entre les oeuvres et leurs destinataires ? Esquissons trois propositions de réponse : Salle de cinéma / Indépendance / Politique publique. Voilà tout le sens que prendra cette édition qui ouvre une nouvelle décennie pour nous !
Pour ce parcours nous serons accompagnés par les invités présents et les sélections officielles en compétition (merci et bonne
chance aux jurys !).
À commencer par la présence d'un cinéaste mondialement reconnu: Miloš Forman, dont le dialogue avec son ami Jean-Claude Carrière s'annonce des plus captivants. Suivront les rencontres avec Anne-Dominique Toussaint, Lucile Chaufour, Barry Purves, Philippe Blasband, Les Studios AB de Lettonie et André Dussollier tout au long du festival.
Nous inaugurerons une nouvelle section : Vents d'Est 02, fruit de nos passionnantes rencontres avec le festival Era New Horizon de Wroclaw (Pologne) et la Femis (France).

Merci à ceux qui font le festival, hier et aujourd'hui !
Merci à ceux qui nous soutiennent, ici et là-bas !

BREATHLESS? CERTAINLY NOT!

To see old films again show us how cinema has changed. Can we imagine how a piece like Breathless, whose 50th anniversary is celebrated, would be received today? However, No nostalgia is necessary.
Last year, we refer to the festival as a place of transmission. Is this not our motivation? The critic Serge Daney found a nice term to describe the critic’s role: ‘a ferryman’. This could be another suggestion to help us draw what a festival is and should be.
How can we accompany and comment the changes to come? How can we avoid letting the technological discourse obfuscate artistic experiences? How can we offer places where art works can be shown and exhibited and discussions between artists and the public promoted? How can art works meet their recipients?
We can outline three proposals to answer these questions: Cinema theatres / Independence / Public policy.
This is the full meaning of this new festival’s edition, which opens a new decade! During this journey, we will be accompanied by our guests and the film festival official selection (thanks to the Juries and good luck!).
The festival will start welcoming the worldwide famous filmmaker, Miloš Forman, whose discussion with his friend Jean-Claude Carrière is very promising.
Other meetings will take place with Anne-Dominique Toussaint, Lucile Chaufour, Barry Purves, Philippe Blasband, AB Studios from Latvia and André Dussollier all along the festival. We open as well a new section: Vents d'Est 02, which is the result of our exciting meetings with the Wroclaw Era New Horizon Festival (Poland) and the Femis school (France).

Many thanks to those who have contributed to the Festival in the past and now!
Many thanks to those who support us here and there!

Pascal Platel

Président du festival

Éric Dalizon

Délégué général