Présentation

 

Le cinéma itinérant se veut un projet culturel ouvert et proche des habitants des communes rurales du Sud de l’Essonne. Il s’inscrit à ce titre dans la politique de développement durable menée par le Conseil général. Son territoire privilégié s'étend du sud de Chamarande jusqu'à la frontière du département.

Initiées et portées par le Ciné 220 de Brétigny et les communes qui les accueillent, les projections débutent en 2000. Elles rencontrent immédiatement leur public et l’intérêt du Conseil général qui confie en 2003 à Cinessonne le développement de ce projet :

- Cinessonne investit dans une unité mobile de projection 35mm et obtient en 2004 l'agrément du Centre National de la Cinématographie pour exploiter un circuit de cinéma itinérant.

- avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, Cinessonne part à la rencontre des élus de la Beauce et du Gâtinais ; environ soixante-dix communes sont ainsi visitées et informées.

 

 

A ce jour 13 communes sont conventionnées pour ce dispositif.
Après 2 saisons de fonctionnement, le cinéma itinérant en Sud Essonne, c'est 115 projections dans des conditions professionnelles, pour plus de 9400 spectateurs. Sur 72 films proposés, la moitié est destinée au jeune public et les trois quarts sont classés Art & Essai.

Les communes engagées dans le dispositif, accompagnent les séances par des moments de convivialité qui sont propres à chaque lieu et le caractérisent. Pour mémoire : soupe à l'oignon et fanfare à Marolles-en-Beauce, feu d'artifice à Boutervilliers, soirées courts et long métrages suivies d'un buffet à Méréville, goûter et débat avec le jeune public à Saint-Vrain, autant d'émotions et d'échanges que le cinéma itinérant souhaite partager avec le public. Une histoire à suivre sur les chemins du département…